Séminaire Clinique Psychanalyse et Psychiatrie

Freud était neurologue et a donné naissance à la psychanalyse à partir de sa rencontre avec l'énigme de l'hystérie. Lacan quant à lui était psychiatre, et c'est sa rencontre avec la psychose qui lui permet de repenser les liens entre psychanalyse et psychiatrie. De nombreux psychiatres jalonnent son parcours : Ey, Minkowski, De Clérambault, dont il dira qu'il fut « son seul maître en psychiatrie ». Depuis sa thèse en 1932 consacrée à la psychose paranoïaque, Lacan n'aura de cesse de questionner les origines de la folie et d'affirmer le caractère radicalement subjectif et non déficitaire de la psychose. C'est à partir de cette conception de la folie qu'il repensera la question du transfert, et ses implications pour la clinique. Pour Lacan,

« […] il est quand même tout à fait décisif que pour concevoir seulement ce qu'il est, ce qu'il en est du fou, de tenir compte de ceci, c'est que celui qui se pose en sa présence dans cette position qui est celle du psychiatre, est, qu'il le veuille ou non, concerné. Il est irréductiblement concerné! ».1

Que nous enseigne aujourd'hui le travail de Jacques Lacan ? Comment éclaire-t-il notre rencontre avec la folie contemporaine ? Nous vous proposons un séminaire associant lectures de textes et présentations de cas clinique issus de l'institution psychiatrique.

1. Lacan J., « Petit discours aux psychiatres », conf. au centre dirigé par H.Ey, 10 novembre 1967, inédit.

« Pourquoi la psychanalyse? Défis actuels »
Séminaire clinique psychanalyse et psychiatrie
à Genève 2024

Responsables :

    • Dr Thomas Rathelot,
      psychiatre aux HUG et psychanalyste membre de l'Asreep-NLS.

 

    • Dr Alexandre Wullschleger,
      psychiatre aux HUG.

 

    • Avec la Participation du Pr François Ansermet,
      pédopsychiatre et psychanalyste président de L'Asreep-NLS et membre de l'AMP.

 

Programme et inscription :
Séminaire clinique psychanalyse et psychiatrie à Genève 2024